Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Outsider
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 26 octobre 2014.

oOo

 Du lit du Rhône, de ces eaux sombres soumises à des courants pluriels, les mains du chercheur hissent ce qui vient d’être découvert, quelque temps auparavant. Le buste en marbre blanc est intact, oui, rigoureusement intact. La vase sous-marine et les autres dépôts ont quitté le visage, pour que celui-ci, maintenant, soit précautionneusement nettoyé. Mise au jour d’un buste hautement célèbre de l’Antiquité, mise à jour de sa découverte qui bientôt, très bientôt, prendra sa place au musée. La précision des gestes au sein de la salle de restauration permet rapidement de retrouver la patine initiale, avant que la blancheur du général chauve soit disposée sur un socle noir, un long rectangle plein à partir duquel ses yeux glabres et ses traits nobles regardent le visiteur, sans doute malgré lui.
 Le divin Jules est de retour.

 Ou plutôt, il est toujours là.

 Une fois de plus, là où on ne l’attend pas. Car le dictateur Sylla considérait le jeune homme comme l’un des futurs grands de Rome, ayant parié, en dépit de son inimitié, sur cette sobre et inédite intelligence, de celles qui se déploient inexorablement, sans que l’on puisse deviner l’étendue de leurs contours. Il avait parié, dans sa colère ou jalousie, sur l’avènement de cet outsider, car Jules César n’est pas un fils de sénateur, son parcours, donc, devra s’illustrer à travers la conquête militaire. Et la vision politique ...

 Dans le flux de la narration, maintenant, c’est un personnage central qui s’avance, dans un paysage solaire, un paysage dans lequel il se fond. Volontairement écrasé par la puissance calorifique du disque, volontairement lavé par la mer Méditerranée dans laquelle ses bras font merveille, repoussant l’écume toujours plus avant, tandis qu’un joli minois semble l’interroger ...

 " Se marier ? Oui ... pourquoi pas ? "

 Les heures de bureau, les instants au bistrot, l’odeur des rues et des ruelles, l’étendue du pont, épicentre synonyme d’aller-retour ... Des connaissances. Des amis ? Oui, pourquoi pas. Puis, une tension exponentielle qui s’empare également de la narration, jusqu’à ce que plusieurs coups de feu y mettent fin.

 Le sable est toujours là, le soleil aussi, l’écume, également. Et le silence, dense, plus dense que jamais ... autour de la stature de Meursault, seul, parmi les éléments ... seul, parmi les adjectifs et leur meute auxquels il voudrait sans doute échapper. Mais le problème est réglé, n’est-ce pas ? Et c’est Meursault qui s’en est chargé.

 Oui, chargé ...

 Out ou dehors.

 Side ou sur le côté.

 Celui qui vient du dehors ou qui surgit, là, sur le côté.

 Outsider ou celui qui vient d’ailleurs, comme de nulle part, étranger à tout. Oui, l’étranger qui rend tout, soudainement, familier. Extraordinaire et familier ...

................

AVRIL 2014

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -